Temporel

Exposition du 4 au 19 avril 2019

 

Les vagues du temps déferlent

Elles saisissent et relâchent

s'avancent et se retirent

dans un battement familier

 

La houle est aveugle, insensible

Et son clapotis est fait du silence

Pourtant elle danse autour des choses,

s'immisce, froisse les vivants, abîme les matières

 

Les minutes, les heures glissent en écume, s'évaporent

et leur passage crée et estompe, façonne sans obstacle

Éclat de fragilité étalé là, comme un spectacle

Les vagues du temps déferlent, encore

 

.

 

Avec l'exposition Temporel, Agrume, discute avec le temps. Un dialogue rendu possible grâce à des supports travaillés par l'âge. L'usure de la matière, les couches de vieillissement sont un paysage dans lequel il faut s'inscrire. Peindre c'est parfois remplacer le temps, l'accélérer, le matérialiser. Ici l'apprentissage et l'imitation de procédés temporels sont mis en œuvres.  On rencontre l'usure d'un papier de verre, la rouille sur le métal, la gravure, l'entaille, l'effritement, le papier déchiré. Agrume ajoute une trace comme un mot, dans la continuité d'une écriture déjà présente. De l'autoportrait naît une histoire souvent intime, pourtant universelle. En résonance avec la forme il nous raconte la présence et l’absence, la conscience du temps et la fragilité du vivant.